Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Au Coeur de mon Ancre...

Passion Poésie ou vous retrouvez l'espace d'un moment les auteurs que vous aimez...

Aujourd'hui

Nicole
Aujourd'hui
Aujourd'hui

Sous les mots Parfois, Se pose des maux On prose bien haut Déposant nos fardeaux Sur le papier Souvent, Vient se glisser La plume mouillée Des larmes du passé Sous mon encre Tantôt, Les lettres entrelacées Radieuses d'aimer Voulait oublier le passé Alors, avec les lettres Aujourd'hui, Sur le parchemin de la vie J'ai écris le mot "Avenir" Sur un billet, le Mot "Sourire" Sous un galet, vais les réunir Et tous les deux, vont se blottir Pour que personne n'oublie, Qu'aux vents, ils peuvent s'enfuir.......... ©Nicole Gauthé écrit ce 22/09/213

La Musique

Nicole
La Musique
La Musique

♫♥•°*”˜˜☼♫♥•°*”˜˜ La Musique Mélodieuse, enchanteresse, Elle coule comme un torrent Dans la voix des chanteurs. Suave comme une caresse, Elle enchante les amants Et partage leur langueur. Coquine, c'est une drôlesse, Qui s'invite sans faux-fuyant Pour couronner leur bonheur. Mélodieuse ou bien déesse, Rengaine, ou air lancinant, Elle nous plonge dans la torpeur. Comme la poésie est maîtresse De l'auteur, son excipient, La musique émeut les cœurs. Par ©titesouris Poème publié le 4 juillet 2012 N° ISBN 978-2-9542524-0-7 ♫♥•°*”˜˜☼♫♥•°*”˜˜ lien de ses poèmes derrière l'image

Balade dans ma vallée…

Nicole
Balade dans ma vallée…
Balade dans ma vallée…

Balade dans ma vallée… Je goûte au silence du matin, Dans la courbe tendre du chemin, La rosée perle de son écrin Sous un beau soleil de juin. Mon regard pénètre émerveillé Au cœur de ma vallée Où se dresse en toute beauté, La cime des collines en toute fierté. Je goûte à l'arôme délicat Des fleurs qui guident mes pas. Tandis que se propage du haut des mélèzes Une odeur parfumée de sève. Le chemin enlace la pente, Se blottit au creux du ravin, Le ruisseau dans le lointain chante Sous une pluie d'éclats cristallins. L’oiseau tourne-vol dans le ciel. Doucement le soleil étend ses ombres. Des clarines...

Majestueux

Nicole
Majestueux
Majestueux

Majestueux Ta puissance comme une prière S'élève vers le ciel Ancré au sol par les racines Tu déploies ta base divine. Avec tes congénères tu t'alignes et tu opères Ce lieu sacré et respecté Flotte un silence de pure beauté. Dans ces forêts que tu as crée L'homme trace des chemins balisés Pour nous permettre de venir visiter Chaque espèce et partager. Partager ces énergies qui parlent Dans un langage télépathique Absorbe ce qui est néfaste En apaisant nos pensées stoïques. Par le toucher, on sent ta force Qui nous pénètre au corps Caresser tendrement l'écorce Suscite un bien être en dehors. Dame...

Ballade « Quand à peine un nuage »

Nicole
Ballade « Quand à peine un nuage »
Ballade « Quand à peine un nuage »

Ballade « Quand à peine un nuage » Quand à peine un nuage, Flocon de laine, nage Dans les champs du ciel bleu, Et que la moisson mûre, Sans vagues ni murmure, Dort sous le ciel en feu ; Quand les couleuvres souples Se promènent par couples Dans les fossés taris ; Quand les grenouilles vertes, Par les roseaux couvertes, Troublent l’air de leurs cris ; Aux fentes des murailles Quand luisent les écailles Et les yeux du lézard, Et que les taupes fouillent Les prés, où s’agenouillent Les grands bœufs à l’écart, Qu’il fait bon ne rien faire, Libre de toute affaire, Libre de tous soucis, Et sur la mousse...

Fatal Absence Par Jérome

Nicole
Fatal Absence Par Jérome
Fatal Absence Par Jérome

Fatale Absence Emmêlés et roulant dans l’absence Comme deux racines amputées, Transperçant le vide du silence Pour tendre nos branches crucifiées Vers un ciel expirant ses copeaux, Lentement, sur le sort aigrefin, Nous laissons mourir le feu des peaux Sous les flocons d'un hiver sans fin. Ma terre aux entrailles bouillonnantes A trop retenu son flot de lave. Au bord de ses tempes grisonnantes Ne scintillent que cendres d’épave Qu’un soleil illusoire, à regret, Consent à regarder d’un oeil vide, Alors même qu’un vent maigrelet Caresse mon espoir insipide. Je m’en remets au terrible choc Qui un jour...

Aube

Nicole
Aube
Aube

Aube J’ai embrassé l’aube d’été. Rien ne bougeait encore au front des palais. L’eau était morte. Les camps d’ombres ne quittaient pas la route du bois. J’ai marché, réveillant les haleines vives et tièdes, et les pierreries regardèrent, et les ailes se levèrent sans bruit. La première entreprise fut, dans le sentier déjà empli de frais et blêmes éclats, une fleur qui me dit son nom. Je ris au wasserfall blond qui s’échevela à travers les sapins : à la cime argentée je reconnus la déesse. Alors je levai un à un les voiles. Dans l’allée, en agitant les bras. Par la plaine, où je l’ai dénoncée au...

Larmes par Eve de Laudec

Nicole
Larmes par Eve de Laudec
Larmes par Eve de Laudec

Larmes Je ne vous jouerai pas les violons de mon cœur Ni les sanglots rampants sous les ponts décoiffés Je laisserai filer les humides rancoeurs Et rendrai au courant tous les autodafés Non, je ne pleure pas, je ne pleure pas tel L’aride déserté des sillons ondulants Mes yeux taisent leur voix sous la croûte de sel Sarcophages soudés plus jamais dessillant Insensible mon âme qui n’irrigue plus rien Tant les lignes de vie sur mes mains écrasées Ont rompu le fluide du récit corallien Maintenant altéré maintenant arasé Larmes fatales sourdes je ne sais plus entendre Je jette les hoquets au ravin muselière...

Ma Prière... par Anna Couleur,

Nicole
Ma Prière... par Anna Couleur,
Ma Prière... par Anna Couleur,

Ma Prière Et voilà, je viens te prier Je ne suis pas une habituée En toi, je n'ai jamais trop cru Mais là tu sais, je suis perdue... Si tu existes quelque part Tu dois l'aider, sors-le du noir Montre lui un chemin soleil Qu'il suive pour sortir du sommeil... Il s'est enfui bien trop souvent Il a peur dans son coeur d'enfant Que la vie que je lui promets Soit mirage, il est effrayé... Et moi, je ne sais plus comment Lui montrer la route du vent Je crois que je n'ai plus la force De le porter, j' n'ai plus d'écorce... Aide-moi, toi qui as connu La détresse d'un parent vaincu Par un enfant pas très...

Contemplation

Nicole
Contemplation
Contemplation

Contemplation Ce soir, au bord du lac,je contemple, Egarée dans l’immensité du ciel, Les paillettes crépusculaires de l’éventail , Penché sur l’eau dormante. Son éclat sinueux,vacillant Telle une sirène fuyante, Transporte mon ame errante A percer les mirages des ondes Et les caprices du vent. par Rosa Chichi, mercredi 20 juin 2012

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>